• Sans papiers en danger!

    Libertat auvernha est solidaire du RUSF 63 est appel toute est tous a participer a la manifestation du 30 Mars a 18h  a la fac de lettre pour défendre 7 étudiants sans papiers menacé d'expulsion par la politique xénophobe de l'Etat Français et de la préfécture.

    Les étudiants sans papiers ne sont pas dangereux,ils sont en danger. Libertat auvernha dénonce la politique raciste a but éléctoraliste de Sarkozy et de sont gouvernement. Nous réclamons la regularisation de tout les sans papiers qu'ils soit étudiants ou non,nous dénonçons l'ingérence de la préfécture dans les afaires universitaires et nous condamnons avec fermeté les methodes policières et sécuritaires misent en place par l'Etat Français.

    ARRET IMMEDIAT DES RAFLES DE SANS PAPIERS

    FERMETURES DES CENTRES DE RETENTIONS

    REGULARISATION DE TOUT-E LES SANS PAPIERS

    POUR UNE OCCITANIE LIBRE AVEC TOUT-E CEUX ET CELLE QUI Y VIVENT!!!!

     

                         MANIFESTATION MERCREDI 30 MARS 2011 A 18H DEVANT LA FAC DE LETTRE!


  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Mars 2011 à 15:37
    Des nouvelles des étudiants
    La situation des étudiants nous ayant contacté depuis fin octobre suite à leur menace d'expulsion évolue. Toutefois, ils sont de plus en plus nombreux à être concernés et c'est le cas d'Aljilani. Aljilani est Lybien. Il est ici depuis onze ans. Il est père de cinq enfants, dont trois sont nés en France, tous scolarisés à Clermont-Ferrand. Il effectue actuellement une thèse de lettres à l'université blaise pascal. Lui et sa femme disposaient jusqu'alors de papiers, mais aujourd'hui, la préfecture refuse de renouveler leur titre de séjour. Ses enfants ne connaissent que le système scolaire français, ils ont ici leur vie, leurs amis. De plus, au vu de la situation géopolitique actuelle, retourner en Lybie leur ferait courir un grave danger. Nous demandons un titre de séjour pour Aljilani et sa femme afin qu'ils puissent poursuivre leur vie en France avec leurs enfants. Marwane avait reçu son Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) le 28 octobre, il était réparti le 28 novembre au Maroc craignant la traque, l'arrestation puis l'expulsion. Or, le Préfet vient d’être débouté par le Tribunal Administratif qui l’a enjoint de délivrer un titre de séjour à Marwane. Marouane qui avait reçu son OQTF le 18 novembre, poursuit ses études en troisième année de Mathématiques appliquées aux sciences sociales malgré son OQTF du mois de novembre. Le Tribunal Administratif vient d'annuler son OQTF et enjoint la préfecture de réexaminer sa situation.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :